LETTRE OUVERTE Objet : A propos des dysfonctionnements constatés au sein de la Division Immigration de l’aéroport de Roissy CDG.

Monsieur le Directeur, notre organisation syndicale qui a constatée que les effectifs de la Division Immigration de l’aéroport de Roissy CDG étaient en grande souffrance actuellement, attire votre attention sur cette situation qui ne peut perdurer.

Le manque de personnel couplé aux mesures et réformes successives, ont mis le service de la Division Immigration dans une situation d’une gravité extrême, créant souffrance, incompréhension et découragement dans l’ensemble des brigades.

Pour premier exemple, l’instauration de la vérification du Passe-Sanitaire, engendre un doublement du temps de contrôle, sans pour autant que les personnels chargés de cette mission aient été renforcés. Nous insistons également sur l’état du lecteur de QR-code qui ne fonctionne que de façon très aléatoire ou encore sur le doute à propos de l’authenticité de certains tests PCR qui sont invérifiables.

Deuxième exemple, le maintien du contrôle des vols intra-Schengen, occasionne un surcroît important de travail, pour au final un faible résultat très loin de l’objectif escompté. À la CGT, nous avons surtout l’impression que cela sert à remplir des camemberts de statisticiens aux ordres…

Nous sommes convaincus qu’il n’échappera pas à votre sagacité que le temps de contrôle à la frontière ne reste raisonnable uniquement parce que les effectifs présent dans les filtres gèrent au mieux la situation malgré les conditions dégradées. Nous espérons que vous tenez compte du fait qu’ils ne peuvent plus garantir l’exécution de l’ensemble des consignes imposées par votre direction dans ces conditions.

Dans ce contexte, nous espérons également que vous prendrez la pleine part de la responsabilité qui serait la votre du fait de cette situation dégradée, au cas ou l’erreur d’un agent subviendrait au filtre alors qu’on lui aurait demandé d’exécuter plusieurs tâches en même temps après plusieurs heures de contrôles non-stop en aubettes.

CGT-INTERIEUR Police
68 rue Philippe de Girard Paris 75018 : interieur.police@cgt.fr 06 64 46 30 20

Dans ces conditions, et dès à présent nous invitons nos collègues victimes de souffrance au travail ou de surmenage à consulter sans tarder leur médecin traitant. Nous demandons à nos collègues de ne pas s’exposer inutilement en risquant l’erreur et son indissociable sanction, en usant du temps nécessaire à l’exécution des différentes notes et consignes dont votre direction nous abreuve.

Nous invitons nos collègues à nous faire remonter toute pression qui serait exercée sur eux par la hiérarchie dans le but de réduire le temps de contrôle à la frontière.

D’ailleurs ces pressions constantes exercées sur les fonctionnaires n’auraient qu’un effet – engendrer un turn-over et le départ des plus expérimentés, ce qui accentuera les difficultés qui impactent déjà la Division Immigration. Quel sera l’intérêt pour les CEA de la Division Immigration à rester sur un poste ingrat, alors qu’ils peuvent avoir les mêmes horaires en commissariat ?

la CGT Police exige dans le but d’amélioration des conditions de travail des agents et du service public de la frontière :

  • Le renfort immédiat d’au moins 150 fonctionnaires pour la Division immigration (brigades jour et nuit).
  • La fin du contrôle des vols intra-Schengen, ou alors après un criblage très précis au PNR, donnant lieu à un ou plusieurs résultats positifs dans le cadre d’infractions connexes.
  • Une prise en compte sérieuse du surcroît de travail engendré par les contrôles des Passes-sanitaires et la mise en place d’un dispositif adéquat.
  • L’ouverture de discussions sur un cycle de travail dit 2/2/3 en 12h08 pour les agents de la Division Immigration tout en maintenant le cycle 4/2 pour les effectifs de nuit.Cette lettre sera diffusée en espérant la réaction la plus large possible de la part de ceux qui sont attachés au service public de qualité pour toutes et tous.
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *