« L’impérieuse nécessité de protéger celles et ceux qui nous protègent » Intervention de Jean Castex, Avignon le 7 mai 2021

Après l’intrusion médiatisée au parc sud, la DILT vient de découvrir qu’ il
y a des trous dans une passoire. Depuis des dizaines d’années, ceux qui se
sont succèdes avec peu ou prou de responsabilités sur ce site n’ont eu de
cesse de dénoncer la vétusté des dispositifs de protection.
Rien n’a été fait malgré les demandes, relances, constatations et le CHSCT
est en sommeil…
Maintenant que les faiblesses et les défaillances ont été portées sur la
place publique, les personnels du parc sud sont très inquiets pour leur
sécurité.
Si jusqu’à présent, seul du matériel de réforme a été la cible des
agresseurs, nous savons que le pire a été évité et qu’il est urgent d’agir !
Tous les éléments mis en évidence par les enquêtes en cours démontrent
les conditions lamentables dans lesquelles les personnels du site
travaillent !
Dans ces conditions, il serait mal venu pour la DOPC qui occupe
les lieux de chercher des « boucs émissaires » parmi les
fonctionnaires subalternes qui ne sont pas responsables mais
victimes de cet état de fait ! Un joueur à qui l’on fournit une
raquette trouée ne gagnera jamais la partie !
Nous demandons que la remise en état du parc soit portée au nombre des
priorités annoncées par Jean Castex et bénéficie des dix millions d’euros
supplémentaires promis par le Ministre de l’Intérieur pour renforcer la
sécurité des policiers dans leurs locaux.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *