A (à) LA GUERRE !

Ils n’ont plus que ce mot à la bouche : guerre sanitaire, guerre économique. « Nous
sommes en guerre » a proclamé le Président à l’aube du confinement et un quarteron
de généraux à la retraite est prêt à la déclencher si la France crie trop fort sa colère et
ne reste pas « sage » (n’est- ce pas David/ DUFRESNE ? )

Notre président dans sa visée sécuritaire pré-électorale vient de loger à Montpellier
une « école de guerre » destinée à la formation continue des policiers, de sécurité
publique vraisemblablement. (Cela après avoir fermé plus d’une école professionnelle
ces dernières années).
Elle leur dispensera des stages de 3 à 6 mois : Sécurité intérieure contre l’ennemi de
l’intérieur, le tournant autoritaire est bien pris qui voudrait que la sécurité publique
procède du concept de conflit armé. La formule existe déjà pour l’armée et la
gendarmerie à Paris où sont formées les élites de demain… “Ses valeurs d’exigence et
d’excellence en font une référence et un vecteur de rayonnement de la France à
l’international” dixit sa présentation.
Il est vrai que nos policiers doivent apprendre à utiliser le nouvel arsenal législatif et
matériel sécuritaire qui se met hâtivement en place. Est-ce la phase finale de la
militarisation de la Police ?

Un drôle de climat s’instaure dans notre société avec cet enchaînement de dispositions
ultra sécuritaires amorcé par la répression violente des gilets jaunes, les lois
« séparatisme » et « sécurité globale » les diverses lois d’urgence ou d’exception qui
ont tendance à s’éterniser, à se pérenniser, auxquelles s’ajoutent maintenant
confinement, couvre-feu , laissez-passer… C’est plutôt inquiétant ne trouvez-vous
pas?

En fait de guerre il serait bon de la faire contre les injustices, les inégalités, les
profiteurs de tous genres, la précarité, l’évasion fiscale, les pollutions et les guerres. En
terme de sécurité notre société a plus besoin nous semble-t-il de services publics
performants, à commencer par la santé et l’éducation , d’emplois, d’équité, et de Paix
et bien sûr en matière de sécurité publique une Police Nationale respectable et
respectée vouée à la sécurité des personnes et des biens, au déferrement des voyous
à la Justice et à la protection de nos libertés fondamentales…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *