LE MANAGEMENT PAR LA TERREUR DE LA DRPP SE TRADUIT PAR UNE DANGEREUSE PERTE D’EFFICACITÉ.

La politique managériale qui consiste à évincer sans réel motif mais sous le couvert invérifiable et incontrôlable du retrait de l’habilitation “secret défense” de certains agents et cadres de la direction a conduit au départ ou à la mise à l’écart des meilleurs enquêteurs du renseignement territorial.

Trop informés ou trop sûr de leurs résultats, ces derniers qui faisaient de l’ombre à la nouvelle vague mise en place depuis 2017 à la Direction du Renseignement de la Préfecture de Police de Paris, se sont vus écartés sans explication, de manière brutale.

Ces méthodes sont à l’origine des dysfonctionnements récurrents et inquiétants qui se traduisent par de nombreux “loupés”.

La suite ici:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *