SECOURS AUX VICTIMES: L’INACCEPTABLE RECUL!

RECUL INACCEPTABLE DU SERVICE PUBLIC AVEC LE DÉMANTÈLEMENT DE LA PLATEFORME DES APPELS NON URGENTS !

La Préfecture de Police, alors qu’elle se prépare à centraliser les appels du public des départements limitrophes vers la Capitale via les plateformes, envisage de dégraisser les effectifs de façon drastique. Voire même de fermer un service durant les nuits !

En parallèle, les conditions de travail des personnels sont sérieusement impactées par ces projets, c’est inacceptable.

Le départ des actifs vers la plateforme des appels urgents du centre Champeret 75017 est imposé, alors que des recrutements viennent d’avoir lieu sur le site du 78 rue Bonaparte 75006 c’est pas sérieux !

Rappelons que la restructuration en cours s’est déjà traduite par fermeture de la Mission Appel Téléphoniques de la PP. Ces agents ont déjà subi un changement de site, de rythmes de travail, de métier…

Avant de massacrer les conditions de travail des personnels et de restreindre les besoins du public, il faudra compter avec la détermination de la CGT-Police !

NOUS EXIGEONS :

Le maintien en continu du site 78 rue Bonaparte avec :

La continuité des missions de secours 24h sur 24

Le maintien sur site des personnels actifs, rompus à la gestion des situations police.

Le maintien et le développement du cycle 2-2-3 pour les actifs .

Le respect du cycle particulier des agents administratifs.

Ces revendications doivent être prises en compte immédiatement et une réunion de concertation doit se dérouler entre les partenaires sociaux et la direction. Cette réunion permettra de consulter les avis du comité technique et du CHSCT sur ce dossier.

Les agents sont inquiets, et la plupart se sentent trahis. La mobilisation est suffisamment forte pour qu’un préavis soit envisagé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *