JEUDI 15 MAI : JOURNEE NATIONALE D’ACTION DANS LA FONCTION PUBLIQUE

mercredi 7 mai 2014

Le jeudi 15 mai sera une journée nationale de mobilisation et de grève dans toute la fonction publique.

Nous vous transmettons le communiqué intersyndical signé par sept organisations ainsi que le préavis de grève de la CGT Fonction publique.

La question des salaires est au coeur des revendications. Vous pourrez lire ci-dessous des éléments chiffrés qui montrent à quel point le pouvoir d’achat des fonctionnaires n’a jamais été aussi attaqué depuis 1945.

Le traitement de plus d’1 million d’agents est compris entre le SMIC et le SMIC + 5 %. Des dizaines de milliers d’entre eux, employés sur des temps incomplets imposés, ne perçoivent qu’une fraction du SMIC

Un agent recruté en catégorie C, au bout de 10 ans de carrière, voit son salaire net mensuel progresser de seulement 25 euros.

Au 1er février 2014, le niveau de recrutement de la catégorie B se situe à 2,8 % au-dessus du SMIC. En 5 ans de carrière, le gain mensuel net sera inférieur à 50 euros.

Pour la catégorie A, le recrutement s’effectue à 11,5 % au-dessus du SMIC. Rappelons encore une fois qu’il se situait à 75 % il y a moins de 30 ans de cela.

En 12 ans (de mars 2002 à mars 2014), le point d’indice a progressé de 6,6 % alors que l’inflation sur la même période progressait de 21,6 %. Les fonctionnaires et agents publics ont donc vu leur pouvoir d’achat diminuer de 12,3 % en douze ans.

Depuis le gel du point le 1er juillet 2010, les agents de la Fonction publique ont vu leur pouvoir d’achat diminuer de 4,74%, soit une perte sèche est de 1,69 % par an (chiffres au 1er février 2014, hors tabac). Etude INSEE août 2013

2011, première année de gel complet de la valeur du point d’indice, baisse des salaires nets moyens des agents de la Fonction publique (tous les éléments de rémunération étant pris en compte, dont la GIPA), compte tenu de l’inflation :

Moins 0,8% dans le versant territorial ;

Moins 0,1% dans le versant Etat ;

Moins 0,6% dans le versant hospitalier. Etude INSEE avril 2014

2012, seconde année complète de gel de la valeur du point, baisse des salaires nets moyens des agents de la Fonction publique (tous les éléments de rémunération étant pris en compte, dont la GIPA), compte tenu de l’inflation :

Moins 0,5% dans le versant territorial ;

Moins 0,8% dans le versant Etat ;

Moins 0,6% dans le versant hospitalier.

Coût de l’augmentation de 1% de la valeur du point pour les agents des trois versants de la Fonction publique : 1,8 milliard.

Total des aides et exonérations fiscales et sociales pour les entreprises (financées par l’argent public) : 230 milliards par an.

Augmenter la valeur du point de 5 % ferait rentrer 600 millions d’euros de cotisations salariales supplémentaires pour l’assurance maladie.