LE PROGRES SOCIAL SELON LES SOCIALISTES SE TRADUIT PAR L’AUSTERITE POUR LES FRANCAIS !

mercredi 16 avril 2014

LE PROGRES SOCIAL SELON LES SOCIALISTES SE TRADUIT PAR L’AUSTERITE POUR LES FRANCAIS !

Les municipales ont eu lieux, Mr Hollande nous a exprimé ô combien il avait compris le message des français.

Barre à gauche toute, Mr Valls remplacera Mr Ayrault.

Mr Valls, a su briller place Beauvau par de « grandes décisions progressistes » comme le port du matricule des policiers, la mise en place d’une plate forme de dénonciation à l’IGPN qui à ce jour reste engluée dans des milliers de dénonciations fantaisistes qui ne sont traitées que par une poignée de policiers qui se traduit par une quasi absence de réponse pénale, recrutement massif d’emplois contractuels (Adjoint de Sécurité), nouveau code de déontologie qui muselle complètement la liberté d’expression des policiers, et cerise sur la gâteau, arrêt de la politique du chiffre mise en place par la droite, remplacée par la : « culture du résultat » !
La liste est loin d’être exhaustive malheureusement... Autant dire de l’enfumage.

A contrario, Mr Valls a fait bloquer la revalorisation indiciaire des policiers attendue depuis 2008 date de la signature du protocole corps et carrières, il a maintenu le blocage des passages de grades, nos collègues attendent entre 3 et 8 ans pour se voir nommer après l’obtention de leurs examens, ceci est tout simplement scandaleux ! La liste est là aussi non exhaustive.

Les policiers ne resteront pas préservés de la politique gouvernementale menée par Messieurs Valls et Hollande, pour financer son pacte de responsabilité et atteindre les objectifs du TSCG (traité de stabilité européen), le Président Hollande annonce 50 milliards « d’économies » supplémentaires (15% du budget de l’État) ! Aucun domaine ne sera épargné, pas même la police nationale.

Les policiers du SGAP de Paris en voient les effets très concrètement, fermeture programmée de l’hôpital Hôtel-Dieu (Urgences, UMJ, CUSCO), l’hôpital des gardiens de la paix, le CASH de Nanterre sont en pleine restructuration et/ou se voient imposer des plans de licenciement. Le « prestigieux 36 quai des Orfèvres » se voit amputé de son bureau de la formation, outil indispensable pour les fonctionnaires qui se doivent d’être les meilleurs, etc etc...

Bref, la gauche paupérise le service public de la Police Nationale.

Nous attendons de Monsieur Cazeneuve qu’il fasse ce pourquoi ce gouvernement a été élu, une politique sociale ou la notion de service public ne soit pas galvaudée.

Voilà pourquoi la CGT-Police du SGAP de Paris se mobilise à Paris pour le maintien de nos structures, pour reconquérir un service public de qualité.

ENSEMBLE, défendons notre bien public pour que les services de police soient maintenus ainsi que leurs structures annexes dans leur intégralité, pour gagner une véritable qualité de service rendu aux citoyens.

Le Secrétaire Général,

Anthony Caillé.