REPONSE DE LA CGT-POLICE PARIS AUX DECLARATIONS DE M.NICOLAS SARKOZY DANS LE FIGARO DU VENDREDI 21 MARS 2014

samedi 22 mars 2014

On dit que la meilleur défense c’est l’attaque, et M.SARKOZY en a parfaitement compris le principe. Ainsi donc, alors qu’il fait l’objet d’une enquête pour des malversations, il a décidé de s’en prendre non seulement à la justice mais également à la police, dont il s’est prétendu le premier des membres à une époque.

La CGT-POLICE ne pouvait rester muette et laisser un ancien président de la République, sensé défendre et protéger les institutions, comparer les services de Police à l’une des pires institution qui ai jamais existé en Europe : la STASI ! Comme il est facile d’oublier ses actes passés et se transformer en victime.

Faisons un petit retour en arrière...

Souvenons nous des manifestations anti-CPE (contrat premier embauche), au cours desquelles bizarrement, on poursuivait et attrapait les collégiens, lycéens et étudiants, mais où on laissait délibérément les bandes de jeunes casseurs venir détrousser les enfants venus manifestés pacifiquement.

Souvenons nous des peines planché imposées aux magistrats dont le rôle ne devait plus se limiter qu’à valider.

Souvenons nous de l’extension de la rétention de sûreté permettant de garder en théorie indéfiniment une personne enfermée en se basant sur sa potentielle dangerosité.

Souvenons nous de l’exploitation ILLEGALE des fadettes de journalistes par la DCRI.

Cette liste est loin d’être exhaustive et ces décisions ont été prise sous... tiens donc ! La présidence de M.SARKOZY.

Est il nécessaire de faire un cour d’histoire à M.le Président ? La STASI écoutait et contrôlait toutes les communications sans aucun motif légal, si ce n’est espionner ses concitoyens.

De même, la STASI lisait les courriers privés, emprisonnait et torturait la population Est-Allemande pour prévenir la moindre velléité de dissidence.

La CGT-POLICE dénonce les méthodes employées par M.SARKOZY ainsi que par l’UMP, consistant à porter des accusations fantaisistes et faire courir des rumeurs, cherchant à discrédité la justice et la police, dont ils ont usé et abusé à des fins électoralistes à l’époque où ils étaient au pouvoir et dont les méthodes, ne leur posait aucun problème.

La CGT POLICE demande également à M.VALLS, actuelle Ministre de l’Intérieur, de déposer plainte contre M.SARKOZY pour OUTRAGE, pour avoir ainsi insulté la POLICE NATIONALE.

Le Bureau Parisien