Les ouvriers de l’État dans l’action

mardi 28 mai 2013

Les ouvriers de l’État dans l’action
À l’appel de la CGT, le 22 mai 2013 s’est tenu un rassemblement à Paris ainsi que dans de nombreux établissements en région.
Localement des motions ont été déposées auprès des directions et à
Paris les 16 000 signatures de la pétition nationale sur le recrutement ont été déposées au ministère de la fonction publique.
Suite à notre action, une délégation CGT sera reçue lundi 27 mai par le
cabinet du ministre. Le seul but de cette rencontre est d’exiger la fin du moratoire interdisant toute embauche dans les six ministères concernés par les ouvriers de l’État et de mettre fin aux externalisations.
S’attaquer aux ouvriers de l’État, c’est s’attaquer à leurs missions.
Ce mouvement doit monter en puissance afin de défendre ces missions, qu’elles soient régaliennes ou de service public.
Les différentes négociations en cours dans les ministères se résument à
de vagues promesses de recrutement sans réelle volonté de recourir au
statut d’ouvrier de l’État.
Il y a des besoins urgents déjà exprimés par la CGT auxquelles le gouvernement reste sourd.
Cette action a été proposée aux autres organisations syndicales mais
elles n’ont pas suivi le mouvement. La CGT continuera à construire
l’unité syndicale dans le seul intérêt des salariés.
Le gouvernement doit procéder dans l’immédiat aux recrutements d’ouvriers d’État, à la fin des externalisations et à la revalorisation des salaires.
L’action est la seule voie possible pour imposer ces choix.