FERMETURE DES UMJ C’EST POUR 2017

« S’ils n’ont pas de pain…qu’ils mangent de la brioche ! »

vendredi 23 décembre 2016

Communiqué de presse

« S’ils n’ont pas de pain…qu’ils mangent de la brioche ! »

La Direction Générale de l’AP-HP pourrait nous faire croire à un nouveau conte de fée en annonçant sur les médias l’accueil de femmes et de leurs bébés en situation de précarité dans une quarantaine de chambres de l’Hôtel-Dieu restées vides depuis 2014….« Les Hôpitaux doivent s’assurer que les soins soient ouverts, c’est notre première mission … » - a souligné Monsieur HIRSCH mercredi 21 décembre sur les ondes !

Au même moment l’Hôtel–Dieu fait l’objet d’une brutale restructuration au détriment de sa mission de soins d’Hôpital de proximité et dans le cadre du projet pharaonique de l’Île de la Cité, cher à Monsieur HOLLANDE.

En fait, la fermeture du Service d’Ophtalmologie avec ses Urgences OPH et son transfert imposé vers l’Hôpital Cochin au 18 mai 2017, alors que le nouveau bâtiment n’est pas finalisé, de même que les fermetures de la Crèche des enfants du personnel (prévue en septembre prochain) ainsi que celle des l’Urgences Médico-judiciaire, dont l’activité passerait au privé au premier semestre 2017… laissent présager que l’objectif principal est de « vider » l’Hôtel – Dieu de ses services de soins dans la plus grande opacité, pour une future vente aux promoteurs des projets de l’île de la Cité.

L’Hôtel-Dieu au quotidien est sens dessus-dessous : les personnels assistent sans concertation à des déménagements successifs de mobiliers, d’équipements, de lits, de matériels stockés dans les couloirs et les cours de l’Hôpital… !

Grâce aux luttes des années 2010 à 2014, l’Hôpital Hôtel-Dieu de l’AP-HP existe toujours pour soigner des patients aux tarifs des services publics d’hospitalisation.

Nous appelons la population, les usagers et les Élus à participer à la défense et au maintien de l’Hôtel-Dieu, Hôpital de proximité, en plein cœur de Paris.

Une Conférence de presse se tiendra le Mardi 3 Janvier 2017.

Paris, le 22 décembre 2017.
Contacts : B. Lamaille : 01.42.34.81.82 G. Kierzek : 06.10.02.32.91