PROJET DE LOI EL KHOMRI UNE INTER-SYNDICALE BIEN TIMIDE DANS SON COMMUNIQUE DU 23 FEVRIER 2016

Nous appelons à la greve et à la mobilisation le 9 mars 2016 !

jeudi 25 février 2016

PROJET DE LOI EL KHOMRI UNE INTER-SYNDICALE BIEN TIMIDE DANS SON COMMUNIQUE DU 23 FEVRIER 2016

La CGT du Ministère de l’Intérieur a pris connaissance du communiqué commun CFDT, CFE-CGC, CGT, FSU, UNION SYNDICALE SOLIDAIRES, UNSA, UNEF, UNL et FIDL.

Nous connaissons l’énergie que certaines centrales syndicales « réformatrices » dépensent à aider le patronat pour mener à bien leurs funestes projets et ainsi museler la contestation. Nous nous félicitions de l’organisation d’un front commun contre ce projet de loi « El Khomri ». Nous aurions voulu croire que ce projet de loi « El Khomri » mette la CGT sur les rails de la lutte, tellement il nous renvoie au 19éme siècle.

Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail 
les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine
Les temps d’astreinte peuvent être décomptés des temps de repos
Il suffit d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soient 5 fois moins rémunérées.

La lecture de ce communiqué, rédigé sur un ton lénifiant, nous expliquant que les organisations syndicales « ne sont pas satisfaites de ce projet » et concluant qu’elles « sont porteuses de propositions et sont disponibles pour engager le dialogue » laisse perplexe sur les motivations lorsqu’il s’agit de lutter contre ce projet qui condamne à mort le code du travail et qui ouvrira la porte à la destruction de tous les statuts de la fonction publique et des entreprises publiques !

La CGT du Ministère de l’Intérieur se déclare déçue par ce communiqué de l’inter-syndicale. Il est hors de question de faciliter les licenciements et d’insécuriser les salariés ! Hors de question de renforcer la flexibilité ! Hors de question de remettre en cause la hiérarchie des normes !

Nul besoin de phosphorer sur un tel projet de loi ! Les seules propositions à faire sont celles d’interdire les licenciements, de renforcer les droits des travailleurs, de diminuer la durée du travail, d’augmenter les salaires et de renforcer la sécurité sociale !

CE PROJET N’EST NI AMENDABLE, NI NEGOCIABLE !
On ne négocie pas le poids des chaînes, on s’en libère !
ABROGATION DES LOIS MACRON et REBSAMEN ET DE LA LOI DITE DE SECURISATION DE L’EMPLOI !
ABROGATION DU PPCR ET DU PPNG !
RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI !