HALTE AUX HARCELEMENTS ET DISCRIMINATIONS RESPECT DU DROIT SYNDICAL A LA PREFECTURE DE POLICE

mercredi 23 septembre 2015

HALTE AUX HARCELEMENTS ET DISCRIMINATIONS RESPECT DU DROIT SYNDICAL A LA PREFECTURE DE POLICE
Depuis plusieurs années, des adjoints techniques de la direction opérationnelle des services techniques et logistiques de la Préfecture de Police ont entrepris de se battre pour l’amélioration de leurs conditions de travail et le respect de leur droits avec la CGT. Grand mal leur en a pris. Chacun d’eux est désormais victime des discriminations les plus viles et les plus basses : fausses accusations, dissimulation de pièces administratives de leurs dossiers, harcèlement quotidien et nous en passons...
Dernier dossier en date, l’un de nos militant est désormais menacé de « licenciement » sans motif réel. Alors même que nos représentants ont démontré le vide sidéral entourant ce dossier, la Préfecture de la Police, la DOSTL en tête, n’en démord pas : IL FAUT FAIRE UN EXEMPLE !!!! Montrer aux autres qu’il faut être aux ordres, sinon c’est la porte !!!! Alors certes, il est vrai que la direction n’en est pas à son coup d’essai. Déjà hier et pour la deuxième fois depuis un an, les agents du service de contrôle technique des taxis ont cessé le travail pour dénoncer le harcèlement dont ils sont victimes par l’un des cadres locaux. Sur ce dossier, et alors même que les agents ont fait part de leur grande détresse face à cette situation, la seule réponse que nous avons obtenu de la part de la direction par la voix de Mrs. Le Blanc, sous-directeur et Teyssier, ingénieur en chef : cette grève est illégale !! De mémoire de militant, la dernière fois que la Préfecture de Police avait jugé une grève illégale, nous étions sous occupation Allemande !!! Mais n’en déplaise, cette grève est bien légale !! D’ailleurs, à parler de légalité, nous rappelons que les employeurs, y compris publics, ont le devoir de protéger les salariés sur leur lieu de travail !!! Où est le respect de ce principe dans de tels agissements ? Discriminer et casser des agents sur leur lieu de travail : voilà bien ce qui est illégal !!!
C’est pourquoi avec la CGT, les agents de cette direction ont décidé de cesser le travail ce 23 septembre 2015 pour le respect du droit syndical et contre les discriminations !!!
Nous exigeons la titularisation de notre collègue, l’arrêt des harcèlements sur nos camarades militants syndicaux.