SOUFFRANCE AU TRAVAIL

LA CGT-POLICE DÉSAMORCE UNE SITUATION DE CRISE AUX BARRIÈRES

vendredi 7 août 2015

LA CGT-POLICE DÉSAMORCE UNE SITUATION DE CRISE AUX BARRIÈRES

Depuis l’arrivée à la Brigade B du service des Barrières d’un Major et d’un Brigadier-Chef mi 2012, cette brigade a vu s’installer une ambiance délétère qui n’a eu de cesse de s’amplifier avec le temps.

A tel point qu’une première demande de changement de brigade a été faite en novembre 2013, rapidement suivie par 4 autres. Deux collègues ont ainsi obtenu un changement de brigade début 2014 (dont l’un sans même avoir fait de rapport).

Les choses ont continué à se détériorer pour les autres collègues jusqu’aux notations de Juillet 2014. Un malaise général en a résulté et 4 effectifs ont demandé une révision de notation et 5 ont fait une demande de changement de brigade avec le soutien de la CGT-Police.

En Septembre 2014, soit à peu près deux ans après l’arrivée des deux nouveaux gestionnaires, il y a un total de 7 personnes a avoir demandé un changement de brigade. Sur une brigade d’un peu moins de 20 personnes (en excluant les gestionnaires), c’est presque la moitié !

La CGT-Police a eu une entrevue le 15 Janvier 2015 avec le Commissaire BAGOUSSE, chef de service de l’unité des barrières pour tenter de régler le problème des trois dernières personnes à avoir demandé leur changement de brigade et n’ayant toujours pas été exaucées à ce moment.

A cette occasion il lui a été rapporté les doléances générales des effectifs des barrières de la brigade B.
Le Commissaire, ayant entendu nos arguments et la détresse de ces personnels a accepté de mettre en œuvre leur demande et de suivre attentivement l’évolution de l’unité.

La CGT-Police a saisie la cellule des risques psychosociaux qui suit toujours les personnels à ce jour.

Ainsi en Mars/Avril 2015 nous avons vu arriver trois nouveaux effectifs qui ont pu permettre le mouvement des personnels.

Enfin en Juin 2015, la commission de conciliation a fait des propositions aux effectifs ayant demandé à ce que leur notes soient révisées et à ce jour tous les collègues impliqués ont accepté et signé cette nouvelle notation.

La CGT restera vigilante sur le devenir de l’unité des barrières.

Contact : Jean-Christophe Lazare Délégué à l’Unité des Barrières.