CGT-POLICE PARIS CONTRE LA LOI CAZENEUVE

mardi 21 avril 2015

CGT-POLICE PARIS CONTRE LA LOI CAZENEUVE

Dans le cadre du projet de loi sur le renseignement, vivement critiquée par de nombreuses organisation et personnages institutionnels tels que la présidente de la CNIL, le Défenseur des Droits, Le Juge anti-terroriste Marc Trevidic et bien d’autres, notre organisation syndicale, la CGT-Police Paris a pris position très rapidement pour marquer son opposition à ce projet de loi.
Ainsi, la confédération CGT s’est appuyée sur le travail des militants de Paris et de la petite couronne pour dénoncer les dérives sécuritaires du projet Cazeneuve !
Le 13 avril, seule la CGT-Police de Paris appelait au rassemblement lancé à l’initiative de d’Amnesty International France, Attac, Cecil , Creis-Terminal, Fondation Copernic, La Quadrature du Net, LDH Solidaires, Syndicat des avocats de France, Syndicat de la Magistrature.
Depuis lors, le Président de la République semble préoccupé par le retentissement et la contestation qui se répand dans l’opinion publique. Il semblerait que les Français soient très partagés sur la nécessite d’étendre les écoutes et la surveillance de masse notamment au travers d’internet.
Malgré cela, rien n’est gagné, la saisine du Conseil Constitutionnel n’est pas la garantie de l’invalidation du projet de loi. La dérive sécuritaire du pouvoir en place ne semble pas prête à s’incliner.
Ainsi, la CGT-Police Paris appelle tous les citoyens à se rapprocher de leurs élus afin de dénoncer une loi a nulle autre pareille, bien au-delà du « Patriot-act » d’outre-Atlantique.
Nous sommes conscients de la nécessité d’adapter le renseignement aux menaces qui pèsent sur les démocraties, des moyens existent, d’autres doivent être développés, mais nous nous opposons fermement à l’absence de contrôle, notamment l’absence du juge judiciaire.

Paris le, 21 avril 2015