COMMUNIQUE: SOUTIEN AUX AGENTS DE LA VILLE DE PARIS LA POLICE N’EST PAS LA POUR CASSER LES GRÈVES ET MANIFESTATIONS !!!

COMMUNIQUE

SOUTIEN AUX AGENTS DE LA VILLE DE PARIS

LA POLICE N’EST PAS LA POUR CASSER LES GRÈVES ET MANIFESTATIONS !!!

Depuis plusieurs semaines le mouvement revendicatif unitaire contre les réformes Macron (annonce de 120 000 surpressions de postes dans la fonction publique, transferts de missions au privés, etc, et prochaines réformes des retraites) prend de l’ampleur.

Ce jeudi 5 avril 2018, la maire de Paris a fait intervenir la police nationale contre les salariés en grève devant la TIRU d’Ivry.

L’intervention a été musclée. Notre syndicat, qui dénonce toute violence d’où qu’elle vienne, désapprouve toute utilisation de la force pour faire taire un mouvement revendicatif légitime.

La CGT-Police Paris condamne ce coup de force qui remet une fois de plus gravement en cause le droit de grève des salariés dans notre pays.

Fidèle à ses conceptions la CGT-Police s’est toujours opposée à l’utilisation des forces de police ou de gendarmerie dans le cadre d’un conflit du travail. C’est par la négociation que les conflits doivent se régler.

Face à l’immense mécontentement qui monte dans le pays contre les réformes que le gouvernement veut imposer par la force il va de soi que la répression d’État contre les salariés n’est pas la solution.

La CGT-Police rappelle que la police et la gendarmerie nationale, dont les personnels sont concernés par les effets néfastes de ces réformes, sont au service du peuple et non d’une caste et du patronat auquel ce gouvernement est inféodé.

La CGT-Police apporte son soutien sans réserve aux salariés en gréves et appelle aussi à ce que les citoyens de notre pays réagissent à ce coup de force qui n’est pas digne du pays des droits de l’Homme.

La CGT-Police rappelle que les personnels de la police nationale sont directement concernés par les conséquences de la réforme, puisque leur propre régime particulier de retraite sera aboli avec l’application de cette réforme.

Enfin la CGT-Police appelle chacun, et au premier chef les personnels de police à participer massivement, dans le cadre légal de leur statut, aux manifestations du 19 avril prochain pour la défense de nos acquis.

Paris le, 06/04/2018

COMMUNIQUE SOUTIEN AUX AGENTS DE LA VILLE DE PARIS LA POLICE N’EST PAS LA POUR CASSER LES GRÈVES ET MANIFESTATIONS !!!

Il y a 5 commentaires
  1. JOUAN à 23 h 27 min

    C’est curieux : la police n’intervient pas contre les « casseurs » lors des manifs mais déloge des grévistes….
    Les instructions hiérarchiques diffèrent sans doute ! Ce n’est pas la première fois à Ivry ….. Seulement le fonctionnaire sert et se tait dixit Michel Debré.

    Courageux et salutaire de dénoncer cet emploi « inadapté » de la Force publique et juste de rappeler au passage les menaces qui pèsent sur la Fonction publique.
    L’état d’urgence est social il faut en avoir conscience et se défendre.

  2. Joe à 13 h 37 min

    gros bug:
    la police ce ne sont PAS du tout des « agents de la Ville de Paris », c’est la Préf de Police (PP), donc l’Etat seul.

    • Ythier le Sapiant à 2 h 01 min

      >>> JOE les pieds dans le tapis : «gros bug» au carré …
      Lorsque le syndicat CGT de la police s’adresse aux agents de la ville de Paris, il ne s’adresse pas à des policiers mais aux agents du TIRU [vous savez : ces humbles personnes qui de très tôt le matin à très tard le soir oeuvrent pour débarrasser nos poubelles et tenter ainsi de tenir notre capitale à peu près propre.
      Je dis «à peu près», parce que pour que ce soit «complètement propre», il faudrait commencer par nettoyer l’Élysée, Matignon, la Place Beau veau et surtout quelques sièges sociaux du CACà40 … plus attirés par les paradis fiscaux que par le respect des lois de notre République.]
      Rappelons que les agents du TIRU (Traitement Industriel des Résidus Urbains) sont des agents de la ville de Paris.
      Anne Hidalgo n’a pas trouvé d’autre réponse à apporter à leurs revendications plus que légitimes, que d’en appeler au PP pour tenter de « mater », à la manière de Jules Moch, leur mouvement de grève.
      Honte à elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.